Artist statement

Publié par Ysia

The Fragility Within
The Fragility Within

The Fragility Within

Comment faire comprendre que dans chaque belle œuvre git l'inspiration, que cette inspiration est fugitive et capricieuse et que pour la saisir et la retenir captive, il faut l'aide du temps?

Paul Bartlett Papers, Manuscript Division, Library of Congress

Art Therapy is about looking inside a stone for the mystery of one's own interior life

Je me souviens être tombée maintes fois en extase devant le visage apaisé de statues bouddhiques dans des lieux divers de Chine. C’est cet apaisement qu’il m'a tenu d’étudier. Mon intérêt pour les statues les plus anciennes s’explique par la quête d’un sourire magique, de paupières baissées et de visages figés dans une pose intemporelle. Les sculptures bouddhiques ont pour objet de provoquer l’éveil en répondant aux besoins de l’âme. 

Voir et observer dans un élan mystique dans le but de représenter un visage divin portant les symboles anthropomorphiques, de donner une image à l’ultime sagesse, de créer Maitreya en déchirant le vide. Tel un dialogue entre mon âme et le Ciel, j'ai poursuivi depuis Méditation ma recherche: une étude iconographique qui se concentre sur l’aspect immatériel.

S'il faut atteindre un objectif dans le processus créatif, c'est celui évoqué par John H. Dryfhout dans The Work of Augustus Saint-Gaudens de reproduire une expression mimant une "profound psychological content and mysterious aura et une suggestive abstraction and haunting grandeur", une image qui manifeste l’inexprimé, le non-manifesté, le mystère du non-dit, le génie dans sa simplicité originelle, d’une puissance ensevelie et engourdie, produit des temps anciens à la fois révolu et ressuscité. Maitreya a la tête penchée,  ses paupières fermées, dans sa quête de l’élément fondamental. Le Bodhisattva devient un être féminin,  un penseur des temps modernes à l'écoute des sons de l'univers. Sa nudité se veut représentative d'humilité, simple et humaine.

 

Sculpture can not be taught by books or by spoken words. It must be experienced by the artist. The hands must be trained by practice; the mind by constant acquisition of knowledge and the heart by its undefeated faith and desire to overcome all obstacles. For sculpture is a thorny road beset by barriers, defeats, and disappointments......Even though we generally fall far short of our aim, we still are impelled by this ever-flowing stream of hope and desire to try again to surpass ourselves. Failures are many and often devastating to our morale, but one or two bull's-eye successes will carry us over months of hard labor.

Malvina Hoffman

Peut-on parler du souffle de vie d'une sculpture ?  L’artiste, est-il conscient de la dimension transcendantale de son œuvre ?  Il faut une inspiration, un rêve fragile. Le mystère de la création, c’est de pénétrer l’incréé. Telle une incursion dans une autre dimension entre ce qui est, ce qui n’est pas et ce qui sera, il y a cette quatrième dimension : le devenir qui se modifie à chaque instant. C'est cela une création.

Buddhist sculpture is about provoking understanding, answering the needs of the soul... First seeing in a mystical sense and later reproducing that personal vision of what is known by all and what will serve to replenish understanding.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :