Artéfacts

Publié le par Ysia

Des chercheurs travaillant dans le désert de Badlands, dans le nord-ouest du Kenya, ont découvert des outils de pierre datant de 3,3 millions d’années bien avant l’avènement de l’homme moderne, et de loin les artéfacts les plus anciens jamais découverts. Ces outils, dont les créateurs sont peut-être des ancêtres de l’être humain, repoussent la date jusqu’ici connue pour de tels objets de 700 000 ans. Ils remettent, par ailleurs, en cause la notion selon laquelle nos propres ancêtres les plus directs auraient été les premiers à cogner deux pierres l’une contre l’autre pour produire une nouvelle technologie. Cette découverte prouve pour la première fois qu’un groupe de proto-humains encore plus ancien semble avoir été doté des facultés cognitives nécessaires leur permettant de créer des outils tranchants. Les outils de pierre marquent une nouvelle aube pour l’archéologie. Ils font la lumière sur une période inattendue et jusqu’ici méconnue du comportement hominien et peuvent nous apprendre beaucoup sur le développement cognitif de nos ancêtres que nous n'aurions pucomprendre simplement par l’étude des fossiles. Les Hominidés sont un groupe d’espèces qui inclut l’homme moderne, l’homo sapiens, et notre ancêtre, dans le processus d’évolution, le plus proche. Les anthropologistes ont longtemps pensé que nos parents dans le genre Homo – la lignée directe des Homo Sapiens – étaient les premiers à avoir créé ces outils de pierre. Mais les chercheurs ont découvert des indices convaincants qui montrent que des cousins lointains en quelque sorte, une espèce plus ancienne d’hominidés, en avaient la faculté. Les chercheurs ne savent pas qui sont ceux qui ont fabriqué ces outils les plus anciens. Mais des découvertes récentes suggèrent une réponse possible. Le crâne d’un hominien de 3, 3 millions d’années, Kenyanthropus platytops, a été découvert en 1999, environ un kilomètre du site archéologique où les outils ont été trouvés. L’arbre généalogique de l’homme moderne est sujet à débat et personne jusque là ne sait comment ce Kenyanthropus platyops est lié aux autres espèces hominiennes. Kenyanthropus précède l’espèce Homo la plus ancienne d’un demi-million d’années. Cette espèce a pu créer ces outils ou son créateur a pu faire partie de l’une des autres espèces, notamment l’Australopithecus afarensis, ou un autre type Homo qui reste encore à découvrir…D’anciens artéfacts de pierre avaient pour la première fois été découverts dans la gorge d’Olduvai en Tanzanie et furent associés par la suite aux fossiles découverts dans les années soixante de l’Homo habilis qui datent entre 2.1 million et 1.5 million d’années… La découverte d’un morceau d'une mâchoire inférieure dans la région d’Afar en Éthiopie le 4 mars avait déjà repoussé la datation du genre Homo à 2.8 million d’années. …Cette découverte a des répercussions sur notre compréhension de l’évolution du cerveau humain. La fabrication d’outils requiert en effet un niveau de commande des mains qui suggère des modifications du cerveau et de la colonne vertébrale nécessaires pour qu’une telle activité ait eu lieu il y a 3,3 millions d’années.

Traduit par Ysia.

Commenter cet article