Qu'est-ce que la vie?

Publié le par Ysia

La plus fondamentale des questions dans le domaine des sciences... est comment ces atomes et molécules inertes que l'on trouve dans les roches se transforment chaque jour en ceux-là même qui courent, sautent, volent, naviguent, nagent, grandissent, aiment, haïssent, languissent, s'effraient, pensent, rient, pleurent et vivent. (trad. par Ysia)

Life on the edge, p.27, JohnJoe Mc Fadden et Jim Al-Khalili

La question peut se poser autrement:

Pourquoi la matière réagit-elle si différemment quand elle constitue une créature vivante par rapport à la manière dont elle réagit quand elle est une roche ?

Life on the edge, p.28, JohnJoe Mc Fadden et Jim Al-Khalili

En fait, quasiment tous les processus non-biologiques initiateurs de changements dans le monde, qu’ils soient physiques ou chimiques, sont gouvernés par des principes thermodynamiques. Les courants marins, les tempêtes violentes, l’érosion des roches, l’incendie des forêts et la corrosion des métaux sont tous sous l’emprise de forces chaotiques inexorables qui fondent la thermodynamique. Chaque processus complexe, bien que nous paraissant structuré et ordonné, est essentiellement gouverné par un mouvement moléculaire aléatoire (p.33). La vie n’est-elle alors qu’une branche de la thermodynamique ?...L’étincelle de vie n’est-elle qu’un mouvement moléculaire aléatoire ? (p.35) Qu’est-ce qui anime la cellule ? (p.36) Comment est-ce possible que toutes ces réactions diverses procèdent simultanément ? Et comment l’activité moléculaire est-elle mise en oeuvre à l’intérieur d’une cellule microscopique ? Ces questions sont au centre de la science nouvelle de la biologie des systèmes. Mais il est juste de dire que les réponses restent encore mystérieuses. (p.40) (Car) qu’est-ce qui est irrévocablement perdu quand une cellule ou une personne meurt ? (p.41) …toute radiation électromagnétique, y compris la lumière, est quantifiée plutôt que continue et se manifeste en groupes de particules séparées que nous appelons les photons (p.43). (Les organicistes) admettent que la vie recèle un mystère mais ils affirment que ce mystère peut être expliqué par des lois de la physique ou de la chimie non encore identifiées (p.50) (trad. par Ysia)

Life on the edge, p.28, JohnJoe Mc Fadden et Jim Al-Khalili

Publié dans Les deux infinis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article