22 articles avec art et mysticisme

Sarah Bernhardt , sculptrice (1844-1923)

Publié le par Ysia

Après la tempête (Musée national des femmes artistes, Washington, D.C.)

Après la tempête (Musée national des femmes artistes, Washington, D.C.)

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Gustave Doré sculpteur

Publié le par Ysia

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Figurines

Publié le par Ysia

Les figurines de bois de Bornéo me rappellent les figurines funéraires en terre cuite du mausolée de Hanyang.

Figurines
Figurines

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

George Frederic Watts

Publié le par Ysia

Le passé n'est pas mort. Il n'est même pas encore passé (car les faits, si on les ignore, ne disparaissent pas ni leurs conséquences sur le long terme)


 

George Frederic Watts - The All-Pervading - Google Art Project

Assistants and George Frederic Watts - Hope - Google Art Project

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

L'esprit des formes

Publié le par Ysia

L’art est l’appel à la communion des hommes. Nous nous reconnaissons les uns les autres aux échos qu’il éveille en nous, que nous transmettons à d’autres que nous par l’enthousiasme et qui retentissent en action vivante dans toute la durée des générations sans parfois qu’elles le soupçonnent. Si quelques-uns d’entre nous entendent seuls cet appel aux heures d’incompréhension et d’affaissement général, c’est qu’ils représentent à ces heures l’effort idéaliste qui ranimera l’héroïsme endormi dans les multitudes. On a dit que l’artiste se suffit à lui-même. Ce n’est pas vrai. L’artiste qui le dit est atteint d’un orgueil mauvais. L’artiste qui le croit n’est pas un artiste. S’il n’avait pas eu besoin du plus universel de nos langages, l’artiste ne l’aurait
pas créé. Dans une île déserte, il bêcherait la terre pour faire pousser son pain. Nul n’a plus besoin que lui de la présence et de l’approbation des hommes. Il parle parce qu’il les sent autour de lui, et dans l’espoir souvent déçu et jamais découragé qu’ils finiront par l’entendre. C’est sa fonction de répandre son être, de donner le plus possible de sa vie à toutes les vies, de demander à toutes les vies de lui donner le plus possible d’elles, de réaliser avec elles, dans une collaboration obscure et magnifique, une harmonie d’autant plus émouvante qu’un plus grand nombre d’autres vies viennent y participer. L’artiste, à qui les hommes livrent tout, leur rend tout ce qu’il leur a pris.

Elie Faure

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Ghosts

Publié le par Ysia

Des sculptures Wollisho aux Warrah Bun Bun de Jeremiah Bonson...

 

 

 

Wollisho

 

Spirits.JPG

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Babel

Publié le par Ysia

Que signifie le mot "Babel"?
L'origine du mot est biblique. Babel est le nom hébreu de Babylone, la capitale de la Mésopotamie. Le mot babel viendrait de l’assyrien babilu "porte de Dieu" ou de l'akkadien babili "porte des dieux" et de l'hebreu bâlal signifiant "confondre". Cette double étymologie rend compte de l'ambivalence de la ville comme de la tour de Babel, à la fois merveilles et malédictions. Babel nomme la ville fondée par les descendants de Noé dans la Genèse. Il désigne un « lieu rempli de confusion ».

 

La Tour de Babel, de par l’iconologie qui lui est rattachée, est une structure allégorique.  A la fois organique et matérielle, elle symbolise l’ultime arrogance et vanité de l’humanité, la déraison causée par l’ambition individuelle ou collective démesurée. La magie de la parole n’est plus. Le mensonge est roi. Homo Sapiens, lien entre ciel et la terre, ta communication est défaillante. La parole est morte. Babel, porte de Dieu, en nous emprisonnée. L’Homme est entré sans bruit, faut-il espérer qu’il en sorte de même ?

 

Babel.JPG

Babel--2-.JPG

La tour de Babel est maintenant une colline informe que le désert absorbe
peu à peu. À part les cachets en pierre dure qui se prolongeront durant toute la
civilisation ninivite, il n’y a peut-être plus grand’chose de solide sous le sable
et il est possible que la Chaldée nous ait dit tout ce qu’elle pouvait nous dire.

Ellie Faure, Histoire de l'Art, p.57

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Babel in painting

Publié le par Ysia

Second (7)

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Dieu d'Aymara

Publié le par Ysia

Aymara-God.JPG

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

Je l'appellerai Babel

Publié le par Ysia

Babel1.JPGToute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.

Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.

Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

L'Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. 

Et l'Éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté. Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres.

Et l'Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville. C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'Éternel les dispersa sur la face de toute la terre.(Louis Ségond, Genèse 11)

Babel2

Babel4.JPG

Babel5.JPG

Publié dans Art et mysticisme

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>