Section 2.1

Publié le par Ysia

SECTION DEUX : SUBHŪTI DIT LE BIEN MANIFESTÉ (1) SE LEVA ET S’ENQUIT

 

S. A ce moment le vénérable Subhūti,

C. Que nomme t-on vénérable ? Comme sa vertu est vénérée et que son âge est avancé (2), il est nommé vénérable. Subhūti est un nom sanskrit. Dans la Chine des Tang, on dit celui qui comprend la vacuité.6

 

(1) Subhūti est le frère cadet d’Anāthapindada. La légende veut qu’il soit entré en religion le jour même de l’offrande du Jetavana à la communauté bouddhique. Huineng signale, parmi d’autres commentateurs, que son nom chinois 解空signifie  celui qui comprend la vacuité.  Il serait le premier des dix disciples à avoir saisi la vacuité et c’est lui qui ait été généralement choisi pour engager un discours sur la vacuité avec le bouddha. Il est autrement nommé  善现 le bien manifesté, le bien apparu notamment par Dharmagupta et Xuanzang. Selon Huijing, la légende veut que ses parents l’aient baptisé ainsi  parce que la pièce dans laquelle il naquit était entièrement vide et qu’ils s’exclamèrent : C’est de bon augure, c’est bien. Selon Zongmi, son nom fut également traduit sous les Tang par jushou 具寿 et sous les Wei par huiming 慧命. Parmi d’autres épithètes repris dans les commentaires ultérieurs, Subhūti est dénommé miaosheng 妙生 par Yijing, kongsheng 空生par le commentateur Ding Fubao (1874-1952)

(2) vénérable  est un titre respectueux pour celui dont l’âge est avancé ou qui est vertueux et observe strictement les règles et s’éveille à la voie.

Publié dans Bouddhisme Zen

Commenter cet article