L'énigme humaine

Publié le par Ysia

...l’immensité spatiale tout entière n’est plus que la tranche « au temps t » d’un tronc dont les racines plongent dans l’abîme d’un Passé insondable, et dont les branches montent quelque part dans un Avenir à première vue illimité (Le phénomène humain, p.19)

 

    La vision présomptueuse et rapétissante de l’homme omet la tendance volontariste de l'Univers, ensemble multiforme qui fourmille d'énergie et croît en complexité dans une organisation croissante. Le « phénomène humain », étape de la vie, se double d'une évolution spirituelle. La Pensée est-elle privilège de l’homme ou  phénomène transcendantal et universel ?

 

L’apparente restriction du phénomène de conscience aux formes supérieures de la Vie a servi longtemps de prétexte à la Science pour l’éliminer de ses constructions de l’Univers. (ibid., p.25)

 

Le vent aux effluves obscurs porte la voix d’une conscience transdimensionnelle, vibration oscillatoire des commencements. Par le jeu de la reproduction, la vie avance dans sa marche inexorable. Comme des cellules qui s’agglomèrent entre elles, l'homme cherche en vain la société des autres. S’agit-il d’un simple rapprochement mécanique ou d’un besoin biologique ?

 

Par ses ramures, l’arbre de vie prolonge irréversiblement les linéaments du commencement, origine commune de toutes les choses et de tous les êtres alors que se produit au cours des générations successives la métamorphose de la psyché rudimentaire dans le cycle incessant de la matière et de l'énergie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article