De la définition de l'esprit

Publié le par Ysia

Xin, idéogramme fondamental dans la littérature du bouddhisme en général  et de l’enseignement zen en particulier qui signifie autant “esprit” que “cœur”.

 

Le cœur de Jésus est  un symbole quaternaire du soi et ce n’est donc pas un hasard s’il est devenu Christ-In-Silenceprogressivement l’objet d’une vénération rituelle spécifique. Différentes illustrations médiévales placent le cœur de Jésus au centre d’un mandala… Le motif du cœur  souligne tout spécialement l’essence du sentiment humain dans le Christ, ce qui signifie qu’un élément féminin, sous la forme de la sagesse, demande à être reconnu… Il est qualifié de temple qui renferme  la vie du monde…  rose…,  coupe…,  trésor… fournaise de l’amour divin…”toujours brûlant dans le feu du Saint-Esprit (La légende du Graal, p.78, Emma Jung et Marie-Louise Von Franz, Albin Michel, 1988)

 

S'agissant du cœur: " symbole du centre et de la profondeur de la vie humaine", Lucien Braun écrit  qu'  …En chaque chose, il y a une bouche par laquelle son esprit révèle ce qui est en elle. Cette bouche parle de l’abondance du cœur… (Paracelse, p.76, volume 7 des Cahiers de l’hermétisme, Albin Michel, 1980)


 

Publié dans Art et mysticisme

Commenter cet article