Du perceptible au conceptuel

Publié le par Ysia

 

La mimésis est une aptitude représentationnelle non verbale enracinée dans l’imagination cinématique, c’est-à-dire dans une aptitude à modéliser la totalité du corps, y compris les systèmes d’action volontaire, dans l’espace à trois dimensions. Cette aptitude sous-tend un certain nombre de capacités spécifiquement humaines telles que l’imitation, le geste iconique, le jeu imaginaire et la mise en représentation des aptitudes. Mon hypothèse est que c’est la mimésis qui, tôt dans l’évolution humaine, a conduit graduellement aux premières représentations intentionnelles et a posé les premiers jalons pour une évolution ultérieure du langage. (Donald M., Origins of the Modern Mind : Three Stages in the Evolution of Culture and Cognition, Cambridge (Mass.), Harvard University Press, 1991.)

 

Réfléchir sur le mode et le processus de réflexion avant d’aboutir à une conclusion et d’opérer un raisonnement intellectuel. La base transcendentale du savoir repose sur trois formes symboliques par lesquelles l’homme comprend le monde : le langage, la pensée mythique et la connaissance. Dans quelle mesure sont-elles réminiscence du sacré ? De la métaphore linguistique à la métaphore mythique. Réflexion sur la pensée au-delà du langage. Philosophie et science sont les garants de la réalité et le fondement de la vérité. Mais l’esprit embrumé rétrécit le champ de sa conscience dans sa perception des phénomènes et son traitement des sensations. (Jean Lassègue, « Note sur l’actualité de la notion de forme symbolique. », Methodos [En ligne], 2 |  2002, mis en ligne le 05 avril 2004, consulté le 24 avril 2012. URL : http://methodos.revues.org/88 ; DOI : 10.4000/methodos.88)

Du perceptible au conceptuel, c’est par un procédé d’abstraction ou d’addition des lignes et contours, maillons manquants, que le cerveau déduit ce que la vue omet. Vision aveugle ou bornée du monde et de l’environnement spatial que nous occupons temporairement.. L’esprit se ment à lui-même.  Inférences inconscientes… Une grande partie de ce que nous savons sur le monde est inférée par déduction, induction et abduction.  Le cerveau et les sens à la merci de l'héritage génétique.

 

Thinking about thinking: This is not about me

 

Commenter cet article