L’Hypothèse de l’atome primitif

Publié le par Ysia

CMB Timeline300 no WMAP

...dans le jeu naturel des transformations, l’énergie totale toujours la même se trouve finalement répartie en un nombre toujours croissant de fragments.   ...l’entropie de la radiation noire est mesurée par le nombre de photons qui la constitue, et que lors des mélanges irréversibles, l’énergie, dont le montant est demeuré le même, s’est répartie en un nombre plus grand de paquets élémentaires, de quanta, de photons distincts.

 

Avant l’origine photonique de la matière, qu’y avait-il ? Ce que l’on nomme, à tort ou à raison, singularité, une énergie concentrée en un seul quantum. 

 

Cette origine nous apparaît dans l’espace-temps comme un fond qui défie  notre imagination et notre raison en leur opposant une barrière qu’elles ne peuvent franchir.

 

Commencement naturel du monde, origine pour laquelle la pensée ne peut concevoir une préexistence, puisque c’est l’espace même qui commence et que nous ne pouvons rien concevoir sans espace. 

 

...l’espace étrangle le temps et empêche de l’étendre au-delà du fond de l’espace-temps.

                                                                                                        Georges Lemaître

Publié dans Les deux infinis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article