Le temps, l'espace et la conscience

Publié le par Ysia

Le penseur

Le penseur

On ne peut concevoir comment un peu de carbone, d'eau, des atomes d'hydrogène insensibles se sont assemblés et ont acquis des facultés sensorielles.
 

...the brain is made of atoms, which are made of subatomic particles - all known entities - and it operates by an electrochemical process whose nature is no longer mysterious. If our awareness is merely some sort of subjectively felt spin-off of all this, then it could indeed be incidental and secondary to the modern world's self-operating model of reality...

Beyond Biocentrism, p.34

Si la matière noire compose majoritairement l'univers matériel, l'énergie noire en est la contribution non-matérielle la plus importante. Bien que nous ne sachions rien de l'énergie noire, nous savons qu'il s'agit d'une force antigravitationnelle qui déchire de l’intérieur l’univers. Et le poète de demander : est-ce l'énergie noire qui pousse la lune à se laisser dériver doucement (à raison de deux à trois centimèrtres par an) ?

Le temps n'a pas de réalité indépendante. Il n’est ni un absolu ni une constante universelle. Puisque le temps est relatif, sa raison d'être disparaît. Le temps est non-existant. Une seconde sur terre équivaut quelque part dans l'univers à un million d'années. Le passé intangible est relégué dans les archives de notre mémoire sélective. Nos souvenirs évanouis sont des signaux émis dans l'instant présent par les cellules de notre cerveau.

If the past is an idea that can only occur in the here and now, and the future is also just a concept happening strictly in the present, there seems nothing but now. Always. So is there really a past and a future ? Or just a continuum of present moments?

Beyond Biocentrism, p.22-23

Chaque univers parallèle offre sa version propre de la réalité, comme si l’espace-temps était coupé en tranches et que chaque tranche représentait un univers. 

Si le temps n'existe pas, comment peut-il être coupable de notre trépas ? Notre sénescence, les changements physiques ne sont pas le temps. Alors de quoi faisons-nous l'expérience? Quel est ce processus subi ? L'espace et le temps sont des formes d'instinct primordial. Ce sont des outils de l'esprit.

When we feel poignantly that time has elapsed..., it constitutes the human perceptions of the passage and existence of time.

Beyond Biocentrism, p.45

Il y a plus de cent ans, la théorie quantique a établi un lien entre la conscience et la nature des particules. Les seuls objets réels, selon la théorie quantique, sont les faits observés qui surgissent de l'amas confus de possibilités qui ont toujours existé. Au moment où l'observation est réalisée, chaque particule subatomique cesse d'exister en tant que probabilité pour apparaître en tant que réalité physique.

Virtually anything that could happen exists on some level, ready to materialize

Beyond Biocentrism, p.57

La théorie quantique insiste sur la probabilité des choses de se produire. Et c'est en comprenant ce qui se passe au niveau subatomique que nous pourrons comprendre l'origine physique de la conscience et le mécanisme de l'espace-temps.

Il m'est difficile d'accepter que le simple fait d'observer fait apparaître l'objet en tant qu' entité réelle dans un lieu donné. Cela équivaudrait à dire que cette particule de matière ou de lumière qui n'était jusqu'à un moment précis qu'une probabilité se matérialise littéralement sous nos yeux.

...the mere act of measurement, of learning the path of each photon, destroyed the photon's freedom to remain blurry and undefined... until it reached the final detection screen.
We're left with no choice but to accept that our presence as an observer, and how we make the observation, physically changes what we're looking at.

Beyond Biocentrism, p.52-53

Pour ajouter à mon étonnement, le principe d'intrication quantique montre que de deux particules jumelles, si une est observée, l'autre apparaît simultanément. Aux antipodes du réalisme scientifique et des lois de la physique classique, comment un tel fait peut-il se produire sans un rapprochement physique entre elles ?

Comment une entité matérielle peut-elle subrepticement dicter à une autre comment agir ou exister quand elles sont séparées par d'aussi longues distances? Particules et photons - matière et énergie – peuvent apparemment se transmettre instruction et savoir d’un bout à l'autre de l'univers.


 

During this process, no time will elapse, no matter their distance apart. It's as if there's no space between them.

Beyond Biocentrism, p.58

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article