Univers-bulles

Publié le par Ysia

Une zone située entre 6 et 10 milliards d'années-lumière de la Terre et large d'un milliard d'années-lumière est anormalement froide sur la carte des fluctuations de températures de la voûte céleste. La découverte de ce point froid par le satellite Planck relance le débat sur la question des univers-bulles. Une hypothèse est que ce point froid aurait été causé par une collision entre notre univers et un autre univers-bulle. Si de futures analyses, plus détaillées, du rayonnement fossile le prouvent, il pourrait s'agir de la première preuve de l'existence d'un multivers. Des milliards d'univers comme le nôtre pourraient exister.

Si ce point froid est bien une manifestation du multivers, ce serait sans doute une conséquence de la théorie de l’inflation. Un peu à la façon dont se forment des bulles dans un liquide, la croissance de l'une d'entre elles aurait conduite à entrer en collision avec la nôtre, laissant la trace de cette anomalie.

Ce schéma en deux dimensions représente une portion de l'espace-temps d'un multivers infini que l'on peut considérer localement comme plat. À un instant T0, un univers bulle naît et gonfle presque à la vitesse de la lumière dans ce multivers. Il correspond aux cercles rouges que l'on voit représentés aux dates T1 et T2. Mais dans cette bulle, du fait de la géométrie particulière de l'espace-temps plat, un univers à courbure négative apparaît comme infini, mais en expansion pour des observateurs y existant. Différentes dates de son histoire sont représentées par les temps cosmiques t1 et t2 de cet univers : ils correspondent à une sorte d'instantané de la structure spatiale de cet univers infini, mais néanmoins contenu dans une bulle de taille finie. Il se pourrait que les anomalies dans le rayonnement fossile signalent que nous sommes dans un univers ressemblant beaucoup à cette bulle. On voit sur ce diagramme d'espace-temps les trajectoires de galaxies (en jaune).

Univers-bulles

Selon cette idée, non seulement la Terre n’est qu’une planète parmi tant d’autres, mais l’Univers est lui-même insignifiant à l’échelle cosmique, un parmi un nombre incalculable d’autres univers régis par leurs propres lois.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-le-multivers-existe-t-il-28762.php

Commenter cet article