L'esprit est un cerveau conscient

Publié le par Ysia

L'esprit est un cerveau conscient

L'intelligence n'est pas le but ultime de l'évolution. Le but ultime de l'évolution est la survie de l'espèce par le biais de sa reproduction. L'intelligence devient alors une conséquence ou plutôt un facteur associé. Le cerveau n'est qu'un jeu de Lego, un assemblage ordonné de modules de reconnaissance des schémas dont les connexions innées s'ancrent par l'apprentissage.
Reliquat du cerveau reptilien, l'amygdale asseoit le règne de la peur. Mais c'est au néocortex qu'il appartient de maîtriser les signaux de peur lancés. Ainsi le cerveau de l'homme moderne est ce cerveau reptilien auquel se sont greffées des facultés transcendantes. Il me semble que si le cerveau n'est pas un ordinateur, l'esprit me fait pourtant penser à la matérialisation de ce que l'on nomme aujourd'hui, l'informatique en nuage. Selon Ray Kurzweil, How to create a mind?,Through experiments on the mind, la conscience consiste en la capacité de réfléchir sur sa propre pensée, c'est-à-dire la métacognition.
Peut- on dire que tout système physique est conscient ou bien que la conscience est une propriété découlant d'un système physique complexe? Il serait possible de parler de la conscience émergente de l'ordinateur. Les filaments cytosquelettiques sont à la base de la conscience, c'est-à-dire les microtubules dans chaque cellule. Mais ne faut-il pas finalement trouver la source de la conscience dans la biologie quantique ?
L'information en nuage est-elle une conscience collective? Selon Kurzweil, c'est en 2029 que pour la première fois nous parlerons d'une entité non biologique consciente. Un fusionnement se fera entre les outils créés et nous-mêmes si bien que la distinction entre hommes et machines disparaîtra. Ce processus est déjà en marche avec l'établissement et l'expansion inexorable de l'information en nuage. Ainsi la conscience, selon lui, est bien une propriété découlant de la configuration d'une entité et ne constitue pas son substrat. Si la science est une expérience objective, la conscience quant à elle est une expérience subjective. La question est donc de savoir depuis quand l'homme est conscient. Si la conscience est enracinée dans le cerveau reptilien, dans ce cas d'autres espèces vivantes également partagent un certain niveau de conscience, le plus bas: celui de la peur existentielle, même un calamar géant. La conscience collective d'une colonie de fourmis est plus remarquable que celle d'une fourmi solitaire.
Le monde, moi inclus, n'est que la superposition de niveaux de réalités.
S'agissant des deux hémisphères du cerveau, ils semblent représenter la combinaison de deux faces d'une même réalité ou une conscience double. Mais si chaque hémisphère est dotée de sa propre conscience, faut-il aussi attribuer à l'activité inconsciente du néocortex une conscience indépendante?
Sommes-nous conscients des décisions que nous prenons au moment exact nous les prenons ou y a-t-il une pause, un temps de retard avant la prise de conscience de l'acte amorcé ? Faut-il penser que l'élan vient de l'inconscient avant d'être constaté par la conscience ou que l'élan vient d'un hémisphère et est enregistré par l'autre hémisphère avec un temps d'arrêt? Pulsion profonde de l'être humain conduisant au déclenchement des fonctions motrices.Non, la conscience, ce n'est pas réfléchir sur sa propre pensée. La conscience, c'est analyser chaque sensation, chaque expérience, son propre regard sur autrui, sur la lune, le soleil, l'arbre à la fenêtre, la nuit noire et la douleur qui nous traverse. Analyser chaque pas, chaque décision, l'autre et ses propres sentiments illusoires.

Commenter cet article