Paréidolie

Publié le par Ysia

Et si l’artiste de la préhistoire représentait la forme des arbres

Êtres pétrifiés dans les branches entremêlées...

La disposition à reconnaître une présence dans des objets ou des images n'est pas liée à leur proximité à la forme et à la taille humaines : des quasi-personnes sont décelables dans l'infiniment grand - dans des nuages, des agglomérations d'étoiles, des montagnes... - comme dans l'infiniment petit. Des quantités d'êtres invisibles à l'œil nu ou extérieurs au champ de vision humain se laissent percevoir par des moyens scientifiques ou rituels, tandis que d'autres restent en attente de techniques pour les appréhender.

Les humains sont prédisposés à percevoir des personnes dans leur environnement, même et surtout lorsqu'elles sont invisibles. Des indices minimes - un type de mouvement, l'ébauche d'une forme, une sonorité inattendue...- suffisent à faire naître le sentiment d'être en présence d'une entité dotée d'intentions, d'un personnage, quels que soient le mode de perception et les dimensions de la chose perçue.

Branche humaine

Branche humaine

... we see what we expect to see, because it is more diifficult and time-consuming to see what we do not expect to see. This is where pareidolia comes into play: it is part of the shortcut the visual system takes in order to arrive at decisions of how to respond to visual signals. It takes hundreds of milliseconds to process visual data and what the thalamus sends to the cortex is in effect a hastily drawn approximation. For instance we take 200 milliseconds to react to sound, but 240 ms to react to light, the visual system being larger and more complex. The information streaming from the visual centre to the thalamus is about six times greater than that travelling the opposite direction (Eagleman 2015). Reaction times can be crucial to survival, and paradoxically an ambiguity of perception offered an advantage in the Pleistocene (Bednarik 1986a: 202): it made sense to switch to a flight response even when the perceived cave bear turned out to be just a rock shaped like a bear.

Robert Bednarik

Paréidolie
Paréidolie

Publié dans Art et Préhistoire

Commenter cet article