Section 4.3

Publié le par Ysia

Section 4.3

S. Et pourquoi ? Les vertus méritoires des bodhisattvas qui font l’aumône sans demeurer au sein des attributs sont inimaginables.

C. 菩薩行施。心無所希求。其所獲福德。如十方虗空。不可較量。Les bodhisattvas qui font l’aumône sans en attendre quoi que ce soit sont récompensés par des vertus méritoires aussi incommensurables que l’espace vide aux dix directions.

言復次者。連前起後之辭。Dire « en outre », c’est pour lier ce qui précède avec ce qui suit.

一說布者普也。施者散也。能普散盡心中妄念習氣煩惱。四相泯絕。無所蘊積。是真布施。D'une part, 布signifie universellement et 施 signifie dissiper. Pouvoir dissiper entièrement de son esprit les passions, les habitudes et les pensées erronées sans que plus rien ne s’agrège en réduisant à néant les quatre attributs, c’est cela le don véritable.

又說布施者。由不住六塵境界。又不有漏分別。D’autre part, ceux qui font l’aumône ne résident pas dans le royaume des six poussières ni ne conçoivent de différence née du flot karmique.

惟當返皈清淨。了萬法空寂。Ce n’est qu’en retournant à l’état pur et immaculé que l’on comprend que tout n’est que vacuité.

若不了此意。惟增諸業。Sans l’avoir compris, on ne peut qu’enchaîner les actes karmiques.

故須內除貪愛。外行布施。內外相應。獲福無量。C’est pourquoi il faut extirper intérieurement la concupiscence et pratiquer extérieurement l’aumône afin d’obtenir des mérites incalculables.

见人作恶,不见其过。自性不生分别,是名离相。Voir l’autre faire du mal sans reconnaître sa faute, la nature indiscriminée, cela s’appelle se détacher des apparences.

J'ai entendu dire, dit Yen Houei, que le prince de Wei est dans la force de l'âge, que sa conduite est anormale, qu'il traîte sa principauté avec légèreté et qu'il ne veut pas s'informer de ses égarements.

Tchouang-tseu, Oeuvre complète,p.49

依教修行,心无能所,即是善法。修行人心有能所,不名善法. L’efficacité de l’esprit tient de celui dont la pratique se conforme à l’enseignement bouddhique, c’est cela la bonne loi. Celui qui s’exerce à la pratique, l’esprit plein de vanité, cela ne se nomme pas la bonne loi.

  • Cela me fait penser à l’être (所) et le faire (能) aussi longtemps que le faire n’est pas synonyme de prétendre. Le 能 dans le 道德經 (section 8) fait référence à la capacité, ou mieux encore “l’efficacité”. Le contraire de l’efficacité,  c’est la vanité des efforts et des prétentions.

Publié dans Bouddhisme Zen

Commenter cet article