La page blanche

Publié le par Ysia

La page blanche

Le concept de l’espace blanc est une expression directe du Taoïsme et du Bouddhisme Zen.

Naomi Okamoto,Japanese Ink Painting: The Art of Sumi-e, p.9

Trente rayons convergent au moyeu三十辐共一毂,
mais c'est le vide médian 当其无,
qui fait marcher le char.有车之用。

On façonne l'argile pour en faire des vases,埏埴以为器,
mais c'est du vide interne当其无,
que dépend leur usage.有器之用。

Une maison est percée de portes et de fenêtres,凿户牖以为室,
c'est encore le vide 当其无,
qui permet l'habitat.有室之用。

L'Etre donne des possibilités,故有之以为利,
c'est par le non-être qu'on les utilise.无之以为用

Lao-tseu, tao tö king, traduit du chinois par Liou Kia-Hway aux Editions Gallimard, 1967

Affirmer l’importance de l’espace blanc dans mes peintures.

Cultiver ma différence...

L’esprit attiré par l’espace blanc qu’il soit artiste ou poète.

M’inspirer de la mise en espace sur fond blanc des poètes,

du trait de pinceau des peintres moines

et de l’art pariétal.

This mind is called white appearance because all that is perceived is an appearance of white, empty space. It is also called empty because the mind of the white appearance perceives this white space as empty. At this stage the appearance of white and the appearance of empty are of equal strength.

Kelsang Gyatso, Modern Buddhism: The Path of Compassion and Wisdom, p.183

Publié dans Encre de Chine

Commenter cet article