Les manuscrits de Dunhuang

Publié le par Ysia

Les manuscripts de Dunhuang furent trouvés en 1899. Le 敦煌遗书总目索引敍例(1962, 2,552p. 27cm. Z7059.S5 China copy1) publié dans les années soixante est critique des deux explorateurs Stein et Pelliot quant à la façon dont les manuscrits sont entrés en leur possession et leur méthodologie. Consulté dans la salle de lecture de l’Asie dans le bâtiment Jefferson de la Bibliothèque du Congrès, l’auteur indique qu’au moment de la publication de l’ouvrage, il n’existait aucune compilation complète 全部集 des manuscrits de Dunhuang.

A l‘époque étaient répertoriés 8 000 manuscrits à la Bibliothèque de Beijing. 称垣 est l’auteur du 敦煌劫余录.

A Londres étaient catalogués 7 000 manuscrits (Aurel Stein 斯坦因) bien qu’aucun index n’ait alors été publié. 刘铭怒 est l’auteur du斯坦因劫经绿.A consulter Descriptive Catalogue of the the Chinese Manuscripts par Lionel Giles. Pp XXV+334. London : The Trustees of the British Museum, 1954, ainsi que Les Documents chinois de la troisième expédition de Sir Aurel Stein en Asie centrale, édité par Henri Maspero et publié à titre posthume par The British Museum en 1953.

A Paris étaient catalogués 2 500 manuscrits (sans compter les文卷) qu’avait alors acquis Paul Pelliot 伯希和. L’index était incomplet avant les efforts entrepris par Wang Zhongmin pour le compléter. En 1961, le Musée Guimet et Le Louvre comptaient tous deux dans leurs collections des manuscrits de Dunhuang. A consulter Le Catalogue de la collection Pelliot, Fonds des Manuscrits chinois de Touen-huang.

Pour les peintures, à consulter A catalogue of Paintings Recovered from Dunhuang par Sir Aurel Stein, London 1931 .

Les manuscrits de Dunhuang connus pour leurs œuvres bouddhiques répertoriées, comptaient aussi 道德经,论语,庄子 et des commentaires de ces oeuvres ainsi que la carte céleste mentionnée dans l’article précédent. Le 巴黎敦煌残卷敍绿 de Wang Zhongmin explore ces autres manuscrits.

Publié dans Bouddhisme Zen

Commenter cet article