Quand l'ombre menaça

Publié le par Ysia

Quand l'ombre menaça de la fatale loi
Tel vieux Rêve, désir et mal de mes vertèbres,
Affligé de périr sous les plafonds funèbres
Il a ployé son aile indubitable en moi.

Luxe, ô salle d'ébène où, pour séduire un roi
Se tordent dans leur mort des guirlandes célèbres,
Vous n'êtes qu'un orgueil menti par les ténèbres
Aux yeux du solitaire ébloui de sa foi.

Oui, je sais qu'au lointain de cette nuit, la Terre
Jette d'un grand éclat l'insolite mystère,
Sous les siècles hideux qui l'obscurcissent moins.

L'espace à soi pareil qu'il s'accroisse ou se nie
Roule dans cet ennui des feux vils pour témoins
Que s'est d'un astre en fête allumé le génie.

Stéphane Mallarmé

Publié dans Cheminement

Partager cet article

Repost0

Le processus créatif

Publié le par Ysia

Le processus créatif

Selon toutes apparences, l’artiste agit à la façon d’un être médiumnique qui, du labyrinthe par-delà le temps et l’espace, cherche son chemin vers une clairière.

Marcel Duchamp

Le processus créatif

 

 

Si donc nous accordons les attributs d’un medium à l’artiste, nous devons alors lui refuser la faculté d’être pleinement conscient, sur le plan esthétique, de ce qu’il fait ou pourquoi il le fait – toutes ses décisions dans l’exécution de l’œuvre restent dans le domaine de l’intuition et ne peuvent être traduites en une self-analyse, parlée ou écrite ou même pensée.

T.S. Eliot, dans son essai Tradition and individual talent, écrit : « l’artiste sera d’autant plus parfait que seront plus complètement séparés en lui l’homme qui souffre et l’esprit qui crée ; et d’autant plus parfaitement l’esprit digérera et transmuera les passions qui sont son élément ».

Pendant l’acte de création, l’artiste va de l’intention à la réalisation en passant par une chaîne de réactions totalement subjectives. La lutte vers la réalisation est une série d’efforts, de douleurs, de satisfactions, de refus, de décisions qui ne peuvent ni ne doivent être pleinement conscients, du moins sur le plan esthétique.

Le résultat de cette lutte est une différence entre l’intention et sa réalisation, différence dont l’artiste n’est nullement conscient.

En fait, un chaînon manque à la chaîne des réactions qui accompagnent l’acte de création ; cette coupure qui représente l’impossibilité pour l’artiste d’exprimer complètement son intention, cette différence entre ce qu’il avait projeté de réaliser et ce qu’il a réalisé est le « coefficient d’art » personnel contenu dans l’œuvre.

En d’autres termes, le « coefficient d’art » personnel est comme une relation arithmétique entre « ce qui est inexprimé mais était projeté » et « ce qui est exprimé inintentionnellement ».

Pour éviter tout malentendu, nous devons répéter que ce « coefficient d’art » est une expression personnelle « d’art à l’état brut » qui doit être « raffiné » par le spectateur, tout comme la mélasse et le sucre pur. L’indice de ce coefficient n’a aucune influence sur le verdict du spectateur.

Marcel Duchamp

Le processus créatifLe processus créatif
Le processus créatifLe processus créatif

Publié dans Stone by stone

Partager cet article

Repost0

En chantier

Publié le par Ysia

En chantier
En chantier
En chantier
En chantier

Publié dans Stone by stone

Partager cet article

Repost0

Horizon

Publié le par Ysia

Horizon

La figure masquée (Lady with a mask), renommée "Horizon", vient d'être vendue à la Gallery 75 (ArtLeague, Alexandria). Merci! 

 

Publié dans Stone by stone

Partager cet article

Repost0

Le Souffle du Vide

Publié le par Ysia

Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide
Le Souffle du Vide

Publié dans Stone by stone

Partager cet article

Repost0

Le Mur du Pôle Sud

Publié le par Ysia

Publié dans Les deux infinis

Partager cet article

Repost0

Nouvelle Victoire

Publié le par Ysia

 

 

Il semble que le droit reprenne du terrain aux Etats-Unis avec la récente décision, notamment, d’une cour fédérale de suspendre les travaux de construction de l’oléoduc près de la réserve sioux de Standing Rock en vue de réaliser un examen approfondi des risques pour l’environnement. 

 

Par ailleurs, pour rappel, la Nation sioux a toujours refusé la compensation monétaire octroyée pour l’acquisition, reconnue frauduleuse  par la Cour suprême en 1980, de ses terres, y compris les Black Hills et le mont Rushmore. Une nouvelle décision juridique serait-elle dans l’avenir envisageable?

Publié dans Cheminement

Partager cet article

Repost0

L’Hypothèse de l’atome primitif

Publié le par Ysia

CMB Timeline300 no WMAP

...dans le jeu naturel des transformations, l’énergie totale toujours la même se trouve finalement répartie en un nombre toujours croissant de fragments.   ...l’entropie de la radiation noire est mesurée par le nombre de photons qui la constitue, et que lors des mélanges irréversibles, l’énergie, dont le montant est demeuré le même, s’est répartie en un nombre plus grand de paquets élémentaires, de quanta, de photons distincts.

 

Avant l’origine photonique de la matière, qu’y avait-il ? Ce que l’on nomme, à tort ou à raison, singularité, une énergie concentrée en un seul quantum. 

 

Cette origine nous apparaît dans l’espace-temps comme un fond qui défie  notre imagination et notre raison en leur opposant une barrière qu’elles ne peuvent franchir.

 

Commencement naturel du monde, origine pour laquelle la pensée ne peut concevoir une préexistence, puisque c’est l’espace même qui commence et que nous ne pouvons rien concevoir sans espace. 

 

...l’espace étrangle le temps et empêche de l’étendre au-delà du fond de l’espace-temps.

                                                                                                        Georges Lemaître

Publié dans Les deux infinis

Partager cet article

Repost0

Doute

Publié le par Ysia

Baume d'abeille

Baume d'abeille

La blanche Vérité dort au fond d’un grand puits.
Plus d’un fuit cet abîme ou n’y prend jamais garde ;
Moi, par un sombre amour, tout seul je m’y hasarde,
J’y descends à travers la plus noire des nuits.

Et j’entraîne le câble aussi loin que je puis.
Or, je l’ai déroulé jusqu’au bout : je regarde,
Et, les bras étendus, la prunelle hagarde,
J’oscille sans rien voir ni rencontrer d’appuis.

Elle est là cependant, je l’entends qui respire ;
Mais, pendule éternel que sa puissance attire,
Je passe et je repasse et tâte l’ombre en vain.

Ne pourrai-je allonger cette corde flottante,
Ni remonter au jour dont la gaîté me tente ?
Et dois-je dans l’horreur me balancer sans fin ?

Sully Prudhomme

 

Être authentique vis-à-vis de soi et des autres, c’est être à nu sans angoisse ni peur ni doute dans ses relations, dans ses conversations,  sa présentation aux autres. Le manque de confiance en soi et le besoin de sécurité sont aux antipodes de l’authenticité. L’intuition triomphera-t-elle sur l' angoisse dans laquelle l’incertitude érigée en principe plonge? 

Publié dans Cheminement

Partager cet article

Repost0

Troisième semaine de manif

Publié le par Ysia

Troisième semaine de manifTroisième semaine de manifTroisième semaine de manif
Troisième semaine de manifTroisième semaine de manifTroisième semaine de manif
Troisième semaine de manifTroisième semaine de manifTroisième semaine de manif
Troisième semaine de manifTroisième semaine de manifTroisième semaine de manif
Troisième semaine de manifTroisième semaine de manifTroisième semaine de manif

Publié dans Cheminement

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>